Mon cheval broute sans arrêt!

C’est un scénario habituel ; de longues, luxuriantes, tentantes herbes partout, et nous voulons jouer avec notre cheval. Considérons deux choses ; quand voulez-vous qu’il ne broute pas l’herbe... et, que pouvez-vous faire pour l’arrêter d’une façon équitable, amicale et en utilisant psychologie et communication plutôt que la punition? 

Quand est-ce que je ne veux pas qu’il broute l’herbe ?

J’entends souvent dire, « Je ne laisse jamais mon cheval brouter quand je monte », et devinez quoi... leur cheval est l’un des pires ! Il profite de chaque opportunité pour se lancer sur l’herbe, déséquilibrant même le cavalier pour y parvenir.
 
Si nous le regardons du point de vue du cheval, il est entouré par de l’herbe délicieuse et est puni pour vouloir en manger. C’est comme emmener un enfant dans une confiserie et attendre de lui assez de self-control pour ignorer toutes les sucreries autour de lui. C’est quelque chose de plutôt difficile à demander, non?
 
En ayant plus de considération, nous pourrions lui donner du temps pour brouter avant de lui demander toute son attention, et lui permettre de brouter un peu plus tard et plus tard encore, mais seulement quand vous l’invitez. Soyez certain de donner la permission plutôt que de le laisser se jeter sur l’herbe. Invitez-le en utilisant le Porcupine Game en le faisant baisser sa tête vers le sol quand vous voulez qu’il broute. C’est un excellent moyen pour améliorer le Jeu No 2! 

Comment puis-je l’arrêter quand il essaye de brouter?

La première chose est d’établir clairement votre position de tête dans son troupeau avec les Seven Games. Vous lui prouvez aussi de cette façon que vous n’êtes pas une personne irraisonnée et que vous considérez ses désirs. Cela prévient ainsi toute formation de ressentiment envers vous lorsque vous deviendrez plus particulier quand il essaiera de brouter.
 
Maintenant, utilisez la cause et l’effet. Quand votre cheval baisse la tête, laissez-le commencer à mâcher sans même toucher les rênes ou la corde, ensuite faites un appel de langue et commencez gentiment à tapoter sa croupe, en devenant de plus en plus ferme jusqu’à ce que sa tête remonte. Arrêtez de tapoter et caressez-le au même endroit.
 
Au début, ce sera peut-être une réaction de surprise et sa tête retournera sans délai dans l’herbe. Répétez alors simplement l’exercice.
 
Très vite, le simple bruit de votre bouche suffira pour que votre cheval lève la tête et cesse de brouter. Il apprendra à brouter quand vous l’inviterez et à attendre respectueusement. Il pensera d’abord à se faire inviter plutôt que de se jeter directement sur toutes les herbes.
 
Soyez prêts à persister plus longtemps que lui. Une fois que vos phases de fermeté et votre timing pour le caresser seront efficaces, le changement sera durable et bien meilleur que la vieille habitude de tirer sur les rênes qui augmentait son ressentiment pour votre manque d’égard envers ses désirs.
 
La combinaison « connaître le désir du cheval, établir notre attente et avoir la technique pour communiquer sans punir » est vraiment efficace. Si vous sentez que vous vous énervez, rappelez-vous qu’il n’y a rien de personnel et il a commencé à brouter de l’herbe bien avant que vous lui demandiez de ne pas le faire. Persistez ; souriez, sifflez et ayez du plaisir avec ce projet.

Retour au sommaire