Les 8 responsabilités en action à cheval

De Linda Parelli

Ceci est un exemple personnel lorsque je faisais le Bulls eye (cercle en s’arrêtant au milieu, Level 2) pour la première fois avec mon jeune Trakhener, Allure, pendant un cours Level 2 en 2003 à l’ISC à Pagosa Springs.

J’ai mis un cône au milieu de mon cercle imaginaire et j'ai planifié un cercle qui tournait à environ 10m du centre (20m de diamètre).
Ainsi j’ai démarré du centre et Allure n’avait pas la moindre idée de ce que je voulais. En montant avec les rênes décontractés il était partout sauf sur le cercle. C'était très tentant de raccourcir ces rênes et de le garder sur le tracé… mais ça n’allait rien lui apprendre ! (Le plus vous utilisez les rênes le moins ils utilisent leur cerveau ! ) Il n’était pas capable de maintenir son allure, il ne pouvait pas maintenir la direction, il trébuchait, il était horrible.

Les responsabilités 2,3 et 4 n’étaient pas en fonction. Si la 1ière n’avait pas été en place je serais descendue pour régler ceci au sol avec les jeux appropriés. Ceci dû au fait qu'il aurait été Right Brain (Cerveau Droit), surexcité et en train de ruer (et il sait le faire !) ce qui n’est pas très bon pour la sécurité, d'autant plus que je suis devenue plus intelligente et moins casse-cou. Je ne me préoccupe plus de ce que les gens pensent quand je descends pour le reconnecter mentalement avec moi !

J’ai commencé méthodiquement à vérifier les responsabilités.
En premier j’ai vérifié les miennes : Oui, la 1ère est ok, je n’agis pas comme un prédateur (peureuse, fâchée, frustrée, impatiente). Ceci est un jeune cheval et je n’ai pas d’attente irréalisable et pour la 2ème j’ai le Level 4, mon assiette indépendante est plutôt bonne. La 3ème, je comprends le point de vue du cheval (il n’a aucune idée de ce que je veux, il ne sait pas ce que le cône signifie et continue à regarder les autres chevaux dans l’arène), la 4ème, j’ai mon focus sur le projet et sur tous les points des quatre responsabilités. 
Puis j’ai mis en place la 2ème responsabilité du cheval, ne change pas d’allure. À ce moment il était entrain de faire un hexagone autour du centre (ce qui concerne la 3ème responsabilité, ce qui est moins important que le fait qu'il change d’allure pour repasser au pas ou accélérer au galop, car cela concerne la 2ème responsabilité). Je ne me préoccupait pas d’un trot plus rapide mais du changement d’allure proprement dit. À chaque fois je passais à travers les phases appropriées pour le remettre au trot. La direction était donc moins importante que l’allure.
Seulement une fois qu’il arrivait à maintenir l’allure avec confiance, je regardais pour la 3ème responsabilité : Ne pas changer la direction, ce qui dans cet exercice voulait dire ne pas dévier du cercle. Reste sur le cercle et n’oublie pas de maintenir ton allure. Chaque fois qu’il se retirait du cercle que j’imaginais depuis le centre, je levais mes rênes avec une main et j'ai utilisé un doigt pour lui redonner la direction. Après 10 minutes il faisait cela très très bien. (Etant donné que c’était sa première fois sur le schéma). Il avait besoin que de 3 à 5 corrections par cercle.
Vous trouvez souvent des couples cheval-homme qui n’ont pas les mêmes niveaux d’expérience entre le cavalier et la difficulté du cheval et cela pourrait prendre plus que 10 minutes. Cela va tester vos responsabilités, surtout celle de ne pas agir comme un prédateur impatient ou frustré ! 
Puis, vient la 4ème responsabilité d’Allure qui était de regarder où il mettait ses sabot et croyez-le ou pas… une fois qu’il avait appris à maintenir son allure et sa direction il arrêtait de trébucher et en plus de cela il réalisait qu’il était sur un schéma, celui du bulls eye.
Chaque fois que j’arrivais à faire un cercle avec moins de 3 corrections je l’ai invité au centre pour une pause. Soudainement ce cône devenait plus important pour lui !

– Les 8 responsabilités en action !