Pourquoi les chevaux mettent-ils les oreilles en arrière?

Chaque novice du cheval a reçu ce conseil : « Faites attention si le cheval couche les oreilles, soit il va mordre, soit il va taper ! » Mais est-ce la seule raison pour laquelle ils mettent les oreilles en arrière ? Non.

Prenons en considération d’autres raisons et allons à la découverte de ce que veut dire ce langage corporel.

Il existe 4 raisons pour lesquelles les chevaux couchent les oreilles en présence des humains :

1. Agressivité
2. Défense
3. Mécontentement, Mal-être
4. Concentration
(lorsque les chevaux sont concentrés, les oreilles ne sont pas vraiment couchées, mais entre couchées et dressées)

C’est à nous de reconnaître si un cheval est agressif ou s’il se défend

Ci-après, je vais parler des situations extrêmes. En lisant ce texte, vous pouvez vous imaginer une échelle qui va de « pas trop sérieux » à « sérieux » et ainsi mieux vous représenter où se situe votre cheval.

1. Agressivité

Un cheval peut être agressif pour deux raisons: Soit il est très sûr de lui et essaie de vous dominer, soit il est très peu sûr de lui et ne veut que se défendre.

Un cheval qui est sûr de lui, va rarement avoir peur de quoi que ce soit et va chercher le contact avec les humains. Il est curieux, pénètre votre espace personnel, il est envahissant, aime les douceurs, joue avec la bouche, à tendance à mordre, se donne de grands airs avec les autres chevaux et couche les oreilles lorsque vous lui donnez à manger. C’est le genre de cheval qui ni ne s’écartera, ni ne reculera, par contre il chassera tous les autres sur son passage.
Si un tel cheval couche les oreilles, il vous indique de « bougez vos pieds ». Il vous conduit et gagne ainsi le jeu n° 3! Ceci arrive parfois lorsque les gens essayent de copier sans réellement suivre le programme. Ils essaient quelque chose qu’ils ont vu, mais ne savent pas comment s’y préparer ou comment reconnaître que leur relation n’est pas encore prête pour ce qu’ils demandaient! C’est ainsi que l’envoi et le retour (drive & draw) ne sont plus équilibrés. Trop d’importance est donnée au fait que le cheval revient bien avant de lui avoir appris à respecter le fait de céder et de se déplacer comme nous le souhaitons et ceci aussi bien à la corde qu’en liberté.

Dans les Levels 1 et 2 du Savvy System de Parelli, le drive est plus important que le draw. Ce n’est qu’au Level 3 que le draw est renforcé. De cette manière, notre développement vers le leadership est parfaitement naturel, structuré et compris du cheval car c’est l’animal alpha qui conduit les autres, c’est-à-dire « celui qui déplace l’autre gagne le jeu ».
Donc avant de demander plus de « reviens », le renvoi doit fonctionner, sinon vous risquez d’avoir des problèmes sérieux.

Le cheval qui est sûr de lui, reviens bien, mais n’a pas assez de respect. Il aura tendance à venir vers vous avec les oreilles couchées. Il vous suffit d’améliorer la qualité du jeu de conduite pour équilibrer le drive & draw. Les instructions précises pour y parvenir se trouvent dans le Savvy System Harmony Level 2. Vous n’avez qu’à suivre le programme, pas à pas, et respecter les étapes.

Qu’y a-t-il à faire ?

Apprenez à devenir le cheval alpha (car actuellement c’est votre cheval qui est l’animal alpha). Jouez les mêmes jeux que les chevaux jouent (les 7 Jeux). Commencez à surprendre votre cheval en devenant moins prévisible et plus créatif lorsque vous jouez avec votre cheval! Offrez-lui toutes sortes de tâches et de défis qui l’incitent à se concentrer et l’invite à réfléchir pour trouver des solutions. Plus votre cheval est occupé avec vous, moins il inventera des choses pour se montrer plus malin que vous.

Généralement, le Friendly Game est le jeu le plus facile, car il n’a pas peur des gens. C’est plus difficile avec les jeux qui demandent un reculé ou un déplacement de l’avant-main (Porc-épic, Driving, Yoyo Game). Ne les négligez pas, ils doivent devenir vos points forts.

Ce genre de cheval va probablement s’essayer quelques fois à la phase 4, car il va tester votre détermination. La clé de la réussite se trouve donc dans l’apprentissage d’être ferme, l’utilisation des phases et l’équilibre avec le Friendly Game.

PHOTO : Driving Game depuis Zone 1

La raison pour laquelle vous devez équilibrer la confiance et le respect est que vous pourriez paraître agressif, le cheval commencera à appréhender votre attitude et il pourrait devenir pire encore.
Nous pouvons le voir tous les jours dans le « monde normal » où les soi-disant mordeurs changent rarement leur comportement, et ou l’utilisation de la chaînette devient un outil de tous les jours. Certains chevaux deviennent tellement méchants qu’ils sont dangereux et sont revendus à une personne qui ignore le problème et souvent ils finissent à la boucherie.

Encore une dernière pensée : C’est l’absence du leadership, de l’imagination, de la progression  et la possibilité de prévoir ce qui arrive chez l’humain qui fait que ces chevaux ne sont pas évidents dans leurs comportements.
Ne restez donc pas trop longtemps dans le Level 1. Votre cheval a besoin que vous rejoignez le prochain niveau en psychologie et créativité aussi rapidement que possible. Vous devriez toujours disposer de deux pas d’avance, sinon il va rapidement reprendre la main !

Remarque particulière :
Vous avez certainement déjà remarqué qu’un cheval alpha ne montre pratiquement jamais de morsure ou de plaies au sabot. Ceci provient du fait que c’est lui qui distribue les coups. Il ne viendrait jamais à l’idée d’un cheval, se trouvant plus bas dans la hiérarchie, de mordre le cheval alpha, de le pousser ou de le taper, car il le respecte !

Alors, si votre cheval vous mord, tape ou vous pousse, c’est un signe très clair de qui se trouve sur la plus haute marche du podium !

2. La Défense

Un cheval défensif est généralement en manque de confiance, fuyant, très sensible et peureux… l’opposé de celui qui est confiant et agressive. Autour des autres chevaux ils sont souvent sur la défensive. Ils ont une grande bulle personnelle et ça leur arrivent d’avoir une crise émotionnelle si un autre cheval ose y pénétrer. Ils vont attaquer, montrer les dents, taper, couiner… les femelles vont parfois gicler de l’urine.

Dû à la nature fuyante du cheval qui est une proie, ces cas sont beaucoup plus fréquents que celui du cheval qui est vraiment agressif. Du fait que le cheval se donne un air agressif il est souvent mal compris et les gens ont tendance à répondre eux-mêmes avec de l’agression, ce qui rend les choses encore pires. Du moment que vous comprenez que dans ce cas présent le cheval a peur, qu’il n’est pas entrain de vous dominer, il sera logique de devoir faire des choses qui vont mettre le cheval en confiance.

On peut utiliser la phrase « ils font beaucoup de bruit mais ne mordent pas ». Ils utilisent la stratégie « l’attaque est la meilleure défense ». Généralement ils se trouvent dans le bas de la hiérarchie et sont solitaire dans le troupeau (les chevaux ont tendance à former des paires).

Vous allez les reconnaître par le fait qu’ils ne sont pas très sociables, n’ont pas l’air heureux, ils vous attaquent depuis le fond du box au moment où vous passez devant la porte mais ils ne vous touchent pas et sont difficiles à attraper. Le cheval confiant, lui, vous attend à la porte du box, montre les dents et vous mors !
Il faut peu pour les déstabiliser… les brosser, les caresser, les seller, les monter, et ils ne tolèrent pas votre erreur et votre manque de savvy.

Les manières premières de défense quand ils se sentent mis à l’épreuve ou coincé, sont l’attaque avec les antérieurs ou les postérieurs. Mordre sera la dernière solution car ils essayent plutôt de garder leur distance et vont éviter de devoir s’approcher trop de vous. Ils ne vont pas beaucoup jouer à vous mordiller.

Que faire ?

Premièrement vous devez comprendre que ce cheval manque de confiance et a peur, et que de ce fait la punition serait la pire des choses à faire. Ce cheval a besoin que vous lui prouviez, que sans l’ombre du doute, il peut vous faire confiance et que vous n’allez pas lui faire de mal.  Le Friendly Game est le jeu le plus important et vous devez prendre le temps qu’il faut pour que tout le reste puisse se mettre en place plus tard.

La plupart des gens font tout ce qu’ils peuvent pour rester super calme et tranquille autour de ces chevaux, quand  en fait, ils ont besoin du contraire pour se désensibiliser. Par une désensibilisation progressive nous devons apprendre à nos chevaux qu’il n’y a pas lieu d’avoir peur.

Faire ceci avec ce type de cheval peut être un défi car ils ont tendance de sur réagir. Plus vous avez de savvy, moins cela vous déstabilisera et mieux vous allez pouvoir l’aider à surmonter ses peurs. Etre au level 2 aide, le level 3 serait mieux. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas y arriver, c’est juste que cela va être un plus grand défi et le risque que vous allez douter de vos capacités et vous décourager est présent… et ceci rend l’apprentissage plus dur.
Il vous faut juste être conscient à quel genre de défi vous avez à faire et continuer de progresser gentiment. Utilisez le Savvy System pour vous guider et demandez à un instructeur de vous aider si vous en avez la possibilité. Il est particulièrement recommandé de ne pas mélanger diverses méthodes (Parelli ou autre) mais de suivre un programme bien défini afin de ne pas embrouiller le cheval.

Dans la progression vers les autres jeux, il sera important de trouver la phase 1. Pour le jeu du porc-épic par exemple ceci est le fait de toucher les poils ! Dans le jeu de la conduite c’est la plus petite indication corporelle. Dans le jeu du cercle vous allez rarement utiliser le Carrot Stick une fois que votre cheval à compris le jeu. Ces chevaux ne vont pas vous pardonner de monter les phases et de continuer à l’utiliser quand il n’y a pas besoin.

Pat a un moyen génial d’enseigner ça. Il dit : « Ne me fait pas lever le Carrot Stick ! » Cela veut dire que vous utilisez toutes vos phases avant de toucher le Carrot Stick. Souvent nous l’utilisons en premier à la place de le prendre en dernier. (Note spéciale : Ceci est vrai pour tous les chevaux mais le cheval défensif va vous donner le plus grand message au cas où vous faites trop !)

Maintenant, en parlant de la phase 1 cela ne veut pas dire que vous allez éviter la phase 4. Ces chevaux ont toujours besoin d’une direction claire mais avec eux, vous êtes obligés de le faire de la manière dont vous devriez le faire avec tous les chevaux : lentement et juste, longue phase 1, relâcher rapidement quand il a fait juste, être vraiment neutre quand vous êtes supposé l’être, être calme, claire, avec du focus, inciter et ne pas forcer, patient, répétitif si besoin et content du moindre petit essai positif du cheval.

En jouant et en progressant dans les 7 Jeux vous allez éventuellement voir que ce cheval couche les oreilles quand vous l’envoyez et quand vous le ramenez. C’est souvent juste parce que vous n’utilisez pas réellement une phase 1 ! Quand j’ai des chevaux comme ça dans un stage je fais tout ce que je peux pour apprendre aux gens à faire moins… et le cheval se transforme en quelques minutes. Ils ne réalisent souvent pas qu’ils sont entrain de parler trop fort et cela déstabilise le cheval. Apprenez à demander clairement et doucement, soyez ferme s’il ne répond pas et soyez très rapide à retourner à la position neutre pour qu’il sache qu’il est juste. Ceci va éliminer beaucoup de leurs attitudes défensives.

En devenant meilleur dans les jeux tous ces comportements vont disparaître. Votre plus grand défi sera de comprendre ce qui se passe à l’intérieur du cheval et ne pas le critiquer pour ca. Sachez que vous faites partie du problème, excusez-vous fréquemment avec le Friendly Game et réfléchissez comment gagner le cœur et la confiance de votre cheval. Cette sensibilité va très vite être un avantage agréable.

La ligne entre le confort et l’inconfort est très fine et toutes les fois que vous n’utilisez pas assez de sentiment dans vos mains ou que vous perdez votre équilibre à cheval, que vous êtes trop rapide, trop à tirer sur les rênes ou sur la corde, à retenir les rênes, à être tendu vous-même, que vous n’avez as contrôlé si votre cheval avait vraiment accepté la selle…. Il va vous le faire savoir rapidement ! Il va aussi être beaucoup plus sensible à un tapis de selle mal ajusté ou une selle inconfortable.

Il y a plusieurs raisons à ces comportements. Cela peut être la génétique (une race très sensible), l’abus (cela ne veut pas dire qu’il a été maltraité, mais il n’a pas eu la préparation nécessaire pour se sentir en sécurité avec les humains), l’état sauvage par un manque ou un mauvais contact humain et il peut même y avoir un déséquilibre hormonal.

Gagner la confiance d’un cheval comme ça est une chose merveilleuse ! Quand pour finir, ils vous voient comme la meilleure chose qu’il ne leur soit jamais arrivé, le lien est phénoménal. Vous pouvez voir un exemple de ceci sur la vidéo des Mustangs quand Pat est avec la jument terrifiée. Pat est un maître de la création du lien. Observez combien il utilise la retraite pour construire rapidement de la confiance jusqu’au point ou 45 minutes plus tard il est couché et debout sur elle… et elle est complètement détendue et confiante. A l’intérieure de chaque cheval sauvage il y a un cheval gentil, nous devons juste développer notre savvy pour pouvoir le faire sortir.

Ok, encore un dernier conseil. Quand vous aurez surmonté les peurs de ce cheval vous allez être surpris quand tout à coup il va essayer de vous dominer ! Au moment où il n’a plus peur il ne peut pas faire autrement que de suivre son instinct et de chercher à savoir qui est le numéro 1. Si vous avez suivi le Savvy System vous n’avez rien à craindre, vous êtes déjà sur la route pour devenir un Leader.